Re: Questions sur la communication animale


Citation de TyphLT :
Désolée, en revenant relire certaines infos je vois que ton dernier message est resté sans réponse alors que j'étais persuadée de t'avoir répondu !

OK pour la Cruft, en regardant les sens possibles sur internet j'ai cru à un possible détournement de l'expression "c'est la course", mais non haha. "Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué..." Je crois que j'ai trouvé ma devise.

J'ai bien lu ton post, ce qui me fait remettre en question la fiabilité des CA que mon amie fait avec des chiens du coup... Mais de manière plus générale, comment être sûr de bien interpréter ce que nous dit un animal si on n'en a pas une vision, une connaissance et une compréhension "poussée" ?



Aucun souci TyphLT, il n'y a pas mort d'homme ;) j'avoue que je ne m'attendais pas spécialement à une réponse :D
Mon cerveau invente souvent des mots mais non non, je parlais bien de l'exposition canine :X

Encore une fois, tout va dépendre de la manière dont nous percevons les informations, mais je pense que si nous n'avons pas une bonne connaissance de l'animal, nous allons louper des informations + ou - importantes et notre interprétation sera faussée. Mais ça n'est que mon point de vue.

:ko:





Citation de Janodeve :
Bonjour

J'ai lu vos post et le sujet m'intéresse.

J'ai fait une formation à la CA avant de commencer la formation de cynolgiste et je suis d'accord sur le fait de ne pas mélanger la cynologie et la CA avant de "maîtriser" les deux.
Mais l'ordre dans lequel on les fait a peu d'importance à partir du moment où l'on applique ce principe... De même on n'a pas à mettre de cynologie dans les communications animales qu'on peut pratiquer.

Lors des comm'animales, on se doit de ne rien interpréter justement.
On (chacun différemment) reçoit et perçoit ce que l'animal (chacun différemment) nous transmet et désire a priori qu'on retransmette à son humain (en tout cas, c'est sous cette forme que je pratique) et qui ne revêt pas forcément de sens pour nous. Généralement ça en a pour l'humain en question parce que cela fait référence à un vécu commun.

Avec l'expérience, on peut aussi différencier ce qui vient de la communication animale elle-même et ce qui viendrait de notre mental, car ça n'a pas la même teneur, consistance...
Le mieux est de se méfier et de faire comme dans la première étape du protocole d'approche : s'en tenir à ce que l'on a reçu de manière la plus objective possible sans interprétation ! On laisse à l'humain destinataire le soin de faire les étapes suivantes de regroupement logique et des questions, qu'on pourra poser dans une communication suivante si nécessaire !

Eve



Bonjour Eve,

de ce que j'ai pu constater suite à des témoignages et des vidéos que j'ai pu regarder concernant la CA, chaque professionnel(le) qui la pratique et l'enseigne le fait à sa manière, à sa "sauce" je dirais même.

Dans la formation que vous avez suivi il n'y avait pas d’interprétation, dans la mienne il y en avait ÉNORMÉMENT (beaucoup trop à mon goût) !

Jusqu'à présent, dans pratiquement toutes les coms que j'ai pu faire j'ai eu des images, des mots, mais également des attitudes, des comportements de l'animal (pas seulement des chiens) associés à du ressenti.
comportement + ressenti = interprétation
Lors d'une com, j'ai eu une chienne qui marchait sur un chemin et qui avait une attitude très frustrée, pas à l'aise du tout. J'ai interprété son attitude, je lui ai demandé pourquoi elle était frustrée, elle m'a répondu.

Lors du stage nous avons effectué un protocole qui permet à chaque personne de découvrir quel sentiment est associé à quelle partie du corps et à quelle couleur. Par exemple pour moi, la colère est associée à la couleur rouge et je ressens des picotements dans les mains. Si lors d'une com je perçois du rouge ou des picotements dans les mains, je peux interpréter ça comme de la colère.

Une fille qui a suivi le même stage que moi, ne perçoit que des couleurs. Pour elle, chaque com est une palette de couleur. Si elle n'interprète pas elle-même ses coms cela va être très difficile de transmettre aux humains :bof:

C'est certainement mon coté "j'analyse tout ce que je vois" dans la vie de tous les jours qui me fait en faire autant dans les coms mais je prend en considération vraiment TOUT ce que je reçois de l'animal : mots, sons, couleurs, attitudes, odeurs, ressenti, touché... chaque chien qui se présente à moi est analysé de la truffe jusqu'au bout de sa queue (quand j'arrive à en voir autant :D ) la manière qu'il a de (me) regarder, sa façon de sentir, d'ouvrir la bouche etc... Je fais ça dans le réel mais aussi dans les coms. C'est pour cela que je dis qu'associer à la Cynologie, la CA est complète !

Je trouve qu'il y a très souvent un peu d'interprétation, même infime, et que ça aide beaucoup à aiguiller les humains.
Dans le stage que j'ai suivi, l'interprétation était là +++++, allant même jusqu'à interpréter la vie de l'humain lui-même :ko: Mais quand je dis que "tout est question d'interprétation", je devrais plutôt dire que "tout est question d'analyse". La formation de Cynologiste forme à la manière d'analyser la situation, à la lecture du langage canin mais également à la manière de s'adresser aux humains.

:yes:


Sujet écrit par Waheela le lundi 26 mars 2018 à 17:34

[ Imprimer ] - [ Fermer la fenêtre ]