Accueil   Accueil  | forum   Forum  | articles   Articles  | Contact   Contact  | WoC   WoC  

 
 
 
 

Index des articles > Chiens au quotidien > Accepter son chien

 
 
Accepter son chien
 
 

Article posté par ΩMorgane Chon.
Paru le vendredi 22 juin 2018 à 12:43
Vu 139 fois.

Accepter son chien

Vous êtes vous déjà posé la question suivante : Pourquoi j'aime mon chien ? Pour ce que je voudrais qu'il soit ou pour ce qu'il est ?



Cette réflexion qui semble anodine, n'est pas dénuée d’intérêt et a toute son importance.

La décision d'accueillir un chien au sein de son foyer n'est jamais neutre.
Cette envie, ce désir, peuvent être motivés par de nombreuses raisons, conscientes ou non, avouées ou non.
Peut-être aviez-vous une image du chien de famille, surveillant les enfants avec un regard bienveillant. Peut-être souhaitiez-vous un chien de garde pour dissuader les intrus d'entrer dans votre propriété. Peut-être vouliez-vous un compagnon pour vous suivre lors de vos balades ou sorties sportives. Peut-être rêviez-vous d'un compère, qui connaîtrait plein de tours. Peut-être vouliez-vous aider un être à qui la vie n'avait pas encore souri.
Vous aviez des attentes et aviez probablement imaginé, voire idéalisé, votre chien et votre relation commune.

Vous avez sans doute regardé des vidéos sur Youtube, lu des articles, consulté des sites Internet, rejoint des groupes Facebook...

Mais, malgré vos recherches et votre préparation, et avec la meilleure volonté du monde, il y a parfois des déceptions. Il ne réussit pas tous les tricks, il n'aime pas tant que ça le canicross, il est trop indépendant, peu câlin, la complicité ne s'installe pas entre vous, etc. Votre chien n'est pas celui que vous aviez imaginé.
Et c'est normal. Aucun chien n'est parfait, et pourtant, ils le sont tous.

À l'ère de la médiatisation, du paraître Facebook, il est important de rappeler que les vidéos, les photos, les récits et les témoignages, ne sont que des séquences soigneusement sélectionnées.

Votre chien a lui aussi des attentes, vis-à-vis de vous, de la vie, de l'avenir. Il a aussi un vécu, un bagage, une identité qui le constitue et le rend unique.
On ne peut transformer un chien en un autre. On peut améliorer un comportement, en modifier un autre, mais on ne peut pas changer une personnalité dans sa globalité.

Si je vous dis qu'on ne peut pas demander à un chien de voler, vous allez sans doute trouver cela évident. Mais parfois, nous n'avons pas conscience que certaines de nos attentes ne sont pas réalisables pour notre chien. Tout dépend de l'environnement, de son vécu, mais aussi de notre façon de faire et d'analyser les choses...

On en demande tant à notre chien : s'adapter à la vie humaine, abandonner ses instincts, être patient, attentif, être motivé quand l'humain l'est, mais savoir rester calme et posé quand ce dernier est fatigué... On veut qu'il soit content de nous voir rentrer du travail, mais sans être trop excité, indépendant, mais à attentif à nos humeurs.

Certains diront que l'on peut changer un chien, le modeler parfaitement afin qu'il corresponde à nos attentes.
Soit, mais est-ce que le chien sera respecté sur TOUS les points ?

Avoir un chien qui obéit par peur, sans joie, sans motivation, n'est pas une réussite à mes yeux. Je préfère que vous puissiez vivre ensemble, dans la meilleure relation possible.
Bien sûr, cela implique des compromis et une adaptation de la part de chacun.

Mais quels sont-ils ?
Il suffit tout simplement d'accepter son chien tel qu'il est.
Pour cela vous devez avant tout être à l'écoute de ce qu'il est. Vous allez alors découvrir qui est vraiment votre chien, vous allez pouvoir le comprendre et le respecter. Et vous allez l'apprécier, avec ses défauts et ses qualités. Vous prendrez alors conscience de ce qu'est cet individu unique, qui le plus souvent est plein de bonnes volontés, attaché à vous et à votre famille et qui ne cherche qu'à vous faire plaisir et nouer une relation avec vous.
Cela vous permettra de travailler avec lui, en vous appuyant sur ses aptitudes et compétences et en tenant compte de ses difficultés.
En vous fixant moins de défis personnels, votre lien homme/chien n'en sera que meilleur. Votre relation sera devenue sereine. Une complicité va alors se créer.

Tout cela peut apparaître comme une évidence pour certains. Et pourtant cela n'est pas si simple à accepter.
Il peut être difficile de ne pas se sentir en échec, de ne pas en vouloir au chien, de ne pas s'en vouloir.
Comprendre que chaque chien a son rythme, c'est facile.
Accepter que votre chien n'a pas le même rythme que vous, l'est parfois moins.

Alors, pourquoi aimez-vous votre chien ?